Couteau Thiers

La petite ville de Thiers, capitale mondiale de la coutellerie pendant longtemps, s'est enfin dotée de son couteau. Le couteau Thiers est produit en particulier par la célèbre coutellerie Fontenille-Pataud. Vous pouvez en voir un exemple ci-dessous avec ce très beau couteaux Thiers, modèle Gentlemant avec manche en pointe de corne. Et, comme toujours chez Fontenille-Pataud un système de blocage de lame très efficace.

thiers-gentleman-01

Vrai ou faux Laguiole ?

Souvent la question se pose, en effet il est intéressant d'acheter un Laguiole, il est possible d'y mettre un certain prix mais est-on en présence d'un vrai ou d'un faux Laguiole ? La réponse est assez immédiate (voir la photo ci-dessous) pour que le Laguiole soit véritable il faut que l'abeille soit forgée avec la lame .

abeille-forgée-01

Les nouveaux modèles chez Fontenille-Pataud

Depuis quelques années Fontenille-Pataud, société de coutellerie de la ville de Thiers qui jusqu'alors s'était orienté principalement sur les couteaux laguiole de type nature 12 cm s'est orienté vers une production nettement diversifiée.Le nouveau modèle dont Fontenille-pataud est très fier c'est le couteau Le Thiers que vous pouvez voir ci-dessous le modèle de Thiers pocket dans sa version avec le manche hybride bois et fer. 

le-thiers-pocket-hybride-bois-de-fer.jpg

Autre nouveau modèle chez Fontenille-Pataud le couteau Corse. Ci-dessous vous pouvez admirer le modèle  Rondinara Corse 12 cm.

rondinara-corse-12cm

Mais aussi d'autres modèles classiques dans la catégorie des couteaux Laguiole de luxe. Celui qui est le plus célèbre et le plus vendu est le modèle gentleman. Ci-dessous vous pouvez admirer un modèle gentleman avec une lame en acier Damas et manche en bois d'olivier stabilisé. Ce modèle est très agréable, il est moins grand que le modèle Laguiole Nature et est parfait au fond de votre poche. Tout comme les autres modèles de chez Fontenille-Pataud il peut être guilloché à votre prénom et est avec un super blocage de lame à pompe arrière. 

gentleman-damas-olivier

Mon couteau Laguiole

Je suis en possession d'un superbe couteau Laguiole que j'ai acheté chez Fontenille-Pataud à Thiers. C'est un modèle de couteau Nature 12 cm dont je suis très fier. Son système de blocage de lame à pompe arrière me permet de l'utiliser en toute circonstance. Je l'utilise en cuisine de façon quotidienne que ce soit pour éplucher les légumes ou les émincer mais surtout il me permet avec ce blocage ultra-efficace de piquer mon rôti de porc à l'ail sans risque de voir le couteau se refermer sur lui-même. De plus, la qualité de la lame acier est telle que l'affutage est très efficace et dure très longtemps car je ne le fait affuter qu'une seule fois par mois. Et, comme vous pouvez le voir sur les photos ci-dessous il a une abeille forgée mais surtout il est guilloché à mon prénom ce qui me rend très fier et me permet de le montrer en toutes circonstances.

my_knife_01

my_knife_02

La cuisine de vitamine
On trouve désormais un petit robot sur le marché qui fait des jus de légumes et des jus de fruits en préservant tous les nutriments essentiels et en particulier les vitamines.
C'est idéal pour une vraie cuisine saine et qui respecte toutes les saveurs des fruits et des légumes. Voici un extracteur de jus qui tourne à vitesse lente et est donc tout à fait dans cet esprit de respect des ingrédients qu'on lui donne. De plus ce robot est équipé d'une grande bouche de façon à pouvoir accepter par exemple les oranges et les pommes en entier (voir la photo ci-dessous)


Nous avons avec cet extracteur de jus la machine idéale pour faire un Gazpacho de qualité avec les tomates, les conbombres et tous les druits goutus de l'été.
La petoune du lundi soir

C'est une constante désormais avec le groupe de théâtre, la répétition commence à 8h00 et la pause se fait à 9h00. C'est durant cette dernière que l'on va se retrouver autour de la petoune apportée par un des acteurs. Celle-ci est souvent constitué d'un gateau maison, de boisson et d'un café.
Mais ce gateau maison il faut le découper et c'est toujours la même rangaine "Jean, ton couteau" ! Il faut dire que je suis équipé d'un superbe couteau laguiole guilloché à mon prénom et d'un tire-bouchon en corne de girafe bleue qui plus est. Alors c'est vous dire si celui qui a apporté cette fameuse petoune peut prendre un grand plaisir à découper son gateau avec un couteau de cette qualité.
C'est un couteau que j'ai eu le plaisir d'acheter dans un petit magasin que nous avons trouvé à la sortie d'un Hôtel où nous étions près de la ville d'Aurillac. Un petit hôtel qui au demeurant nous avait conseillé cette boutique pour la qualité de sa coutellerie.
Cette fois je leur avait fait des petits kouign amann individuels, il n'y a donc pas eu besoin de mon couteau.

Briser la glace ou vive mon couteau

 

Briser la glace ou vive mon couteau

Mon tire-bouchon est un véritable héros ! 


C’est un superbe tire-bouchon de sommelier, un tire-bouchon Laguiole s'il vous plait ! Et pour le coup, oui, il se comporte vraiment en gentleman ! Et le lundi soir pour la petoune du club de théâtre il y a souvent une bonne bouteille à ouvrir et là il est toujours fait appel à moi, moi et mon Tire-bouchon Laguiole volons à son secours avec le plus grand enthousiasme ! Le filet et très fin et il n'abime pas le bouchon et de plus le levier est long et la bouteille peut être débouchée sans avoir à être secouée. De plus la partie couteaux a une lame très affutée. Elle est si tranchante que rien ne lui résiste. Même le must du must, le cas de figure le plus difficile par excellence n’a pas sût l’arrêter hier soir ! Je vous explique : j’ai voulu décongeler de la viande pour des invités surprises que je me suis senti obligé de garder à dîner. Or, la seule viande qui me restait dans le congélateur était un énorme « bac » de 25 chipolatas ! Pour trois personnes, cela faisait tout de même beaucoup ! Seulement, allez donc séparer dans de telles circonstances des saucisses complètement congelées et donc soudées les unes aux autres ! Eh bien, croyez-moi si vous le voulez, avec la seule aide de la lame de mon tire bouchon, je suis parvenu sans aucune difficulté à séparer mon espèce de bloc de viande en deux parties bien nettes et j’ai donc pût remettre immédiatement au congélateur les saucisses dont je n’avais pas besoin. Quand on connaît la dureté d’un morceau de viande congelée et que l’on sait le si peu de place qu’occupe mon couteau au fin fond de ma poche, je trouve que l’exploit méritait d’être souligné ! Bien pratique un petit tire-bouchon de luxe, non ?
J'aurais aussi pu faire appel à un vrai cuistot ce qui est le cas de mon père pour me dépanner mais j'ai préféré me débrouiller seul !

compteur.js.php?url=aX1CvdUE49A%3D&df=dL